Sign in / Join

Quand envoyer le constat amiable ?

Les cas d’accident de nos jours sont de plus en plus récurrents et surviennent à tout moment. Lorsqu’on se rend au travail, lors d’une petite sortie ou pendant un voyage, il arrive souvent que l’on se retrouve au beau milieu d’un accrochage, d’une collision ou d’un accident tout simplement. Il est de ce fait primordial de rédiger un constat amiable. Après avoir défini le constat amiable, nous vous dirons quand est qu’il doit être envoyé.

Définition d’un constat amiable

En effet, le constat amiable d’accident automobile est un document qui constitue une déclaration de sinistre. Il permet, en plus de la déclaration d’un sinistre, d’informer l’assureur des circonstances d’un accident de la circulation, d’une collision ou d’un simple accrochage sur un parking. Il a également pour objectif la détermination de votre responsabilité ainsi que celle du ou des autres conducteurs impliqués en vue d’une possible indemnisation.

A voir aussi : Guide complet pour résilier efficacement son contrat d'assurance auto

Le moment où il faut envoyer le constat amiable

Un constat amiable doit être rempli avec soins et dans les délais exigés. Il peut donc donner lieu à une expertise et à des réparations. Même si vous jugez qu’il s’agit de dégâts mineurs sur le moment, un petit arrangement à la hâte n’est pas la meilleure solution, tandis qu’un constat amiable est nécessaire. Et cela dès lors qu’un véhicule au moins est impliqué et ceci au plus tôt après l’accident.

Quand envoyer le constat amiable ?

Lire également : Assurance auto et conduite sans permis : les risques et conséquences à connaître

Il vous faut alors prendre la décision de déclarer le sinistre à votre assureur auto, dans ce cas, vous disposez d’un délai de cinq (5) jours à compter de la date de l’accident pour lui faire parvenir le constat amiable. Cette lettre de préférence doit être envoyée en courrier recommandé avec avis de réception ou remise en main propre. Vous disposez également de la possibilité d’appeler votre assurance auto pour faire une pré-déclaration et poser vos questions concernant la garantie de votre contrat. Il est donc impératif par ailleurs de remplir le constat immédiatement sur place lorsque les éléments matériels sont sous les yeux afin d’éviter toute contestation de fait plus tard.

De même, le constat amiable doit être rempli dans les meilleurs délais si ce n’est possible à l’instant T, et ce même si le conducteur qui vous a heurté s’est enfui ou refuse de le faire. Le constat amiable doit être forcément envoyé juste après l’accident à votre assureur en vue de l’évaluation des dégâts.

En résumé, il convient donc de dire que le constat amiable doit être rédigé des suites d’un accrochage, d’une collision ou d’un accident dans un délai de cinq jours à compter de la date du choc à votre assureur auto pour qu’il puisse prendre connaissance des faits.